La liste des dénonciateurs de Raouf Gulbul

You can also highlight the text to listen to it.

Raouf Gulbul a craqué et a renoncé à ses responsabilités au sein de deux instances importantes. Il soutient l’avoir fait pour mieux défendre sa dignité. Retour sur les dénonciateurs qui ont précipité la chute de l’avocat.




22 juin 2017: Les Jeeva

22 juin 2017: Les Jeeva Goolam et Anwar Jeeva.

Noor Goolam, l’oncle de Parwiza Amina Jeeva, a affirmé devant la commission drogue:

C’est Me Gulbul qui m’a contacté pour me dire qu’il défendra ma nièce. Je ne lui ai jamais donné un sou.

Anwar et Altaf Jeeva, respectivement le père et le frère de Parwiza Amina Jeeva, également entendus ce jour-là, soutiennent qu’ils n’avaient pas avoir les moyens pour retenir les services d’un avocat.

Amina dire ki so boss in rode avocat.

Loading...

28 juin 2017: Parwiza Jeeva

28 juin 2017: Parwiza Jeeva Parwiza Amina Jeeva

Me Raouf Gulbul in dire mwa pas faire allégation contre Peroomal Veeren si mo pas envi passe 45 ans dans prison.

Parwiza Amina Jeeva a été condamnée à 16 ans de prison pour trafic d’héroïne en 2010. Elle a été défendue par Raouf Gulbul. Pourtant, devant la commission, elle a confié que ni sa famille ni elle n’ont contacté l’avocat. Mais elle s’était déjà rendue à son bureau en compagnie de la mère de Peroomal Veeren.

C’est le trafiquant de drogue, avec qui Parwiza Amina Jeeva aurait eu une idylle en 2005, qui se serait chargé des honoraires de Me Gulbul, avoisinant les Rs 600 000.

29 juin 2017: Jackarie Bottesoie

Me Raouf Gulbul m’a dit d’accepter Rs 5 millions et, en retour, de retirer les allégations que j’avais faites contre Rajen Velvindron ou je risquais une peine de 45 ans de prison.

Déclaration de Jackarie Bottesoie, arrêté en 2001 et condamné à 30 ans de prison pour trafic de drogue, devant la commission.

Jackarie Bottesoie dit avoir dénoncé cette démarche dans une lettre adressée au bureau du DPP mais qu’il n’a eu aucun retour. 

5 juillet 2017: Tisha Shamloll

5 juillet 2017: Tisha Shamloll Tisha Shamloll

Cette avocate a allégué qu’elle aurait visité des condamnés pour trafic de drogue à plusieurs reprises depuis 2013, à la demande de Me Gulbul. Elle a aussi cité les noms de Peroomal Veeren et de Sada Curpen parmi ceux qui auraient financé la campagne de l’homme de loi lors des élections de 2014.

Tisha Shamloll avance que celui-ci lui a remis Rs 5 000 à déposer sur le compte du condamné étranger Faizal Hussein en présence de Sada Curpen, en 2013. En contrepartie, Tisha Shamloll dit qu’elle aurait reçu Rs 25 000 de Raouf Gulbul.

Elle a ajouté avoir rendu visite à Fazal Hussein en compagnie de l’homme de loi début 2014.

15 novembre 2017: Riaz Gulbul

15 novembre 2017: Riaz Gulbul Riaz Gulbul

Riaz Gulbul, le neveu de Raouf Gulbul, a allégué devant la commission:

La soeur de Raouf Gulbul est venue me voir avant que je vienne devant la commission, pour me proposer Rs 300 000 pour déposer en faveur de son frère.

Il a soutenu avoir échangé des roupies en livres sterling (un minimum de £ 1 000) à plusieurs reprises au noir pour Raouf Gulbul. Ou encore que la mère du trafiquant de drogue Peroomal Veeren aurait donné deux fois Rs 750 000 en liquide pour défendree de son fils.

20 novembre 2017: Mes Ashley Hurhangee et Samad Golamaully

20 novembre 2017: Mes Ashley Hurhangee et Samad Golamaully Ashley Hurhangee

Me Ashley Huranghee a affirmé devant la commission que Raouf Gulbul aurait menti sur sa relation avec Me Tisha Shamloll et sur la campagne électorale de 2014. L’avocat a aussi confirmé qu’il y a bien eu un sac noir dans le coffre d’une voiture lors d’une réunion nocturne à St-Pierre. Il a également allégué:

Me Raouf Gulbul nous a demandé de mentir à la commission.

Me Samad Golamaully a, lui, déclaré:

C’est Raouf Gulbul qui a demandé à Peroomal Veeren d’impliquer le Premier ministre.