De l'île Maurice à Bregançon, retour sur les vacances des présidents français


Comme il est de coutume dans l'histoire de la République française, Emmanuel Macron s'apprête à déserter l'Élysée pour quelques jours de vacances. Retour sur les destinations plébiscitées par ses prédécesseurs.




Sarkozy en vacances à Wolfeboro, aux États-Unis.

Pas de trêve estivale pour Emmanuel Macron mais seulement "quelques jours de vacances". Quatre mois après son début de quinquennat, le chef de l'État s'apprête à déserter le palais présidentiel durant une courte période. Le Président a précisé rester "mobilisable à tout moment". "En vacances, il faut savoir décrocher mais jamais raccrocher", plaisantait François Hollande en 2008. 

Le lieu de villégiature des présidents a longtemps fait polémique dans l'espace public. Celui choisit par Emmanuel Macron reste pour l'heure inconnu. Seul indice laissé par l'Élysée, le président se reposera dans l'Hexagone.

Dans un livre intitulé "Les étés meurtriers, les politiques ne prennent jamais de vacances", les journalistes Yaël Goosz et Jérôme Chapuis expliquent que cette trêve estivale est un outil politique, un moyen pour les présidents de dire qui ils sont. "Les vacances sont une caisse de résonance. Peu à peu, les politiques les ont intégrées dans leur stratégie de communication", affirment-ils. L'occasion donc de revenir sur les destinations plébiscitées par les présidents de la Vème République.

Loading...

De Gaulle à la campagne

De Gaulle à la campagne Le général de Gaulle

Pour le général de Gaulle, les vacances estivales étaient l'occasion de profiter de l'air champêtre. La famille du Président avait ainsi pour habitude de s'installer durant quelques semaines au domaine de la Boisserie, à Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne. Le couple avait acquis cette bâtisse en 1934. Située à près de trois heures de la capitale, cette ancienne brasserie permettait à la famille de profiter du grand air de la campagne champenoise et ainsi mener des vacances paisibles. Le Président y avait installé un cabinet de travail.

Lors de son mandat présidentiel, une dizaine de gendarmes était mobilisée pour garder les abords de la résidence. Le village de Colombey-les-Deux-Églises était devenu célèbre grâce aux allers-retours du Président qui y avait finalement définitivement élu domicile après sa démission en 1969. C'est dans cette demeure qu'il avait notamment rédigé ses Mémoires.

Pompidou dans le Lot

Pompidou dans le Lot Georges Pompidou

En juillet 1969, Georges Pompidou passait ses premières vacances présidentielles dans la demeure des Bettencourt, près de Paimpol en Bretagne. Le Président rompt ainsi avec les vacances luxueuses qu'il s'offrait jusqu'à présent. À l'époque où il était Premier ministre sous de Gaulle, George Pompidou avait pour habitude de se prélasser à Saint-Tropez, entre les jets-skis et les célébrités.

Quelques semaines plus tard, le couple Pompidou se rend dans le fort de Brégançon, dans le Var, une résidence d'État utilisée depuis comme lieu de villégiature par quelques présidents de la République. Le fort a été entièrement redécoré par Anémone Giscard-d'Estaing. Durant les années qui suivirent, le couple s'est rendu à plusieurs reprises à Cajarc, dans le Lot, où il possédait une maison de campagne.

Giscard d'Estaing

Giscard d'Estaing Valéry Giscard d'Estaing

Pour ses premières vacances en tant que Président de la République, Valéry Giscard d'Estaing opte pour la commune de Saint-Jean-Cap-Ferrat, dans les Alpes-Maritimes. Durant les années qui suivirent, le couple présidentiel se rendit, à son tour, au fort de Brégançon.

François Mitterrand déserte le fort

François Mitterrand déserte le fort François Mitterrand

Pour François Mitterand, direction sa maison de campagne à Latche, un lieu-dit dans les Landes. Achetée en 1965, la ferme landaise se situe à deux pas du lac de Soustons. Le Président établit son bureau dans la bergerie. Très vite, la commune de Latché a été assaillie par des centaines de touristes qui cherchent à apercevoir la résidence du couple présidentiel.

Contrairement à ses prédécesseurs, François Mitterand a déserté le fort de Brégançon durant son mandat. En 1981, son premier ministre Pierre Mauroy déclare : "la République n'a pas besoin de résidences secondaires".

Jacques Chirac à l'île Maurice

Jacques Chirac à l'île Maurice Jacques et Bernadette Chirac sur les plages de l'île Maurice.

En 1998, pour ses congés d'été, Jacques Chirac choisit l'île Maurice. Entre jet privé et hôtel somptueux, des clichés de Paris Match dévoilaient les riches vacances du couple présidentiel. Élu en 1995 sur le thème de la "fracture sociale", le comportement du président a fait l'objet de nombreuses critiques. 

À tel point que pour les vacances qui suivent, Bernadette et Jacques Chirac ont élu domicile dans le Fort de Brégançon. Alors que le Président n'a jamais caché son attachement au département du Var, il avait confié se sentir enfermé dans cette résidence située sur un piton rocheux, à 35 m de la mer. "À Brégançon, je m'emmerde", aurait-il confié à son chauffeur à cette époque.

Sarkozy "invité" aux États-Unis

Sarkozy "invité" aux États-Unis Sarkozy en vacances à Wolfeboro, aux États-Unis.

Des vacances aux États-Unis "à l'invitation d'amis". En 2012, le président Nicolas Sarkozy et son épouse Cécilia ont choisi de passer la trêve estivale outre-Atlantique. Le couple s'est établi à Wolfeboro, dans le New Hampshire. Une petite localité à deux heures de route de Boston et très prisée de la haute société américaine. Le prix de la location est évaluée à 30.000 euros la semaine. Alors très vite, la polémique gronde dans l'Hexagone. Nombreux sont ceux qui ont reproché au Président ses vacances luxueuses. 

Durant les années qui suivent, exit la villa luxueuse, le Président a passé ses vacances dans la résidence de la famille Bruni-Tedeschi au Cap Nègre. Le couple n'a pas abandonné le fort de Brégançon pour autant. Carla Bruni et Nicolas Sarkozy ont continué à y passer quelques jours dans l'année.

Hollande et ses coussins de Brégançon

Hollande et ses coussins de Brégançon François Hollande et Valérie Trierweiler.

Quelques mois après son élection, François Hollande s'est rendu au fort de Brégançon avec sa compagne Valérie Trierweiler. À peine rentré au palais présidentiel, le couple a fait l'objet d'une vaste polémique. Le Canard Enchaîné a rapporté que le couple se serait fait livrer des coussins, à 700 euros pièce, pour les chaises de la résidence. Le Président garde alors un mauvais souvenirs de ces vacances et préfère se reposer au pavillon de la Lanterne, une résidence d'État située près de Versailles. En 2015, François Hollande choisit le Var pour passer des vacances discrètes.