Accusée de maltraitance et de “violence éducative”, Super Nanny à la barre !

La célèbre nounou, incarnée par Sylvie Jenaly, aurait fait subir des violences à certains enfants. Le CSA a reçu une pétition.

TV



Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) va examiner les plaintes de téléspectateurs concernant Super Nanny, affirme le journal Le Parisien. L'experte en éducation vient en aide à des familles débordées dans l’émission de coaching Super Nanny mais son comportement n'est pas apprécié de tous: 65 plaintes ont été lancées contre le programme diffusé depuis la rentrée sur TF1.

Loading...

Une pétition intitulée "Pour le respect et la protection des droits des enfants à la télévision" a été envoyée mi-octobre 2016 à l'autorité française de régulation de l'audiovisuel. Elle dénonce notamment les "violences éducatives" à la fois "physiques et psychologiques" dont Super Nanny serait l’auteure. Le texte rassemble 3 000 signatures.

La pétition demande la suppression de l’émission, avançant de nombreux motifs. Selon les signataires, Super Nanny "enfreint tous les droits des enfants en les montrant dans des situations dégradantes pour eux". Ils s’indignent que les enfants puissent être "tirés par les bras, quitte parfois à risquer de déboîter une épaule" ou encore isolés "au risque de provoquer chez eux des séquelles psychologiques de l’ordre du trouble de l’attachement". "Si des enfants sont mis en position d’être moqués, nous instruirons le dossier", ont prévenu les sages du CSA.