7 bonnes idées américaines à importer à Maurice


Les États-Unis, c’est vraiment super. Pour tout un tas de raisons comme le cinéma, la musique, les paysages grandioses, Scarlett Johansson, les belles voitures, le Grand Canyon ou encore Dwayne Johnson, notre Rock préféré. Il y a aussi ces petits détails qui font aussi la différence et qu’on remarque forcément, nous Mauriciens, quand on débarque à New York ou ailleurs. À tel point qu’on piquerait bien quelques idées aux Américains. Juste les meilleures hein.




Loading...

1. Le cashback

Le cashback ou le système d’achat rémunéré est très en vogue aux Etats-Unis. Avec presque 40 ans de présence sur le marché classique et près de 20 ans sur le web, il ne cesse d’évoluer. En effet, il a commencé par un système qui permet aux porteurs de carte bancaire de recevoir jusqu'à 2 % de l’ensemble des sommes dépensées lors des achats effectués tout au long de l’année. Ensuite, avec l’apparition des sites marchands, le cashback les a suivis sur le web depuis 1990 et a changé le fonctionnement du programme.

Le cashback est un système qui permet d’offrir des réductions aux acheteurs en ligne sur les produits proposés par les sites marchands partenaires. Ces derniers rémunèrent le site de cashback comme étant apporteur d’affaires, une sorte de commercial en quelque sorte, qui partage cette commission avec l’acheteur ayant choisi d’acheter via le site.

2. Les distributeurs de journaux dans la rue

Plus besoin d’attendre que le marchand de journaux ouvre. On glisse une pièce dans le distributeur (il y en a plein et partout) et on se sert. Et si on est un gros enfoiré, on peut aussi prendre tous les journaux pour le prix d’un.

3. Le refill

Oui, boire trop de soda rend obèse. Le fait que les fontaines à soda à volonté ne soient pas encore courantes à Maurice n’est ainsi pas forcément une mauvaise chose. Pour le café en revanche c’est différent. Aux États-Unis, dans les diners par exemple, on vient toujours vous proposer de remplir à nouveau votre tasse. Sans supplément ça va de soi.

4. Les activités scolaires

Avec plein de clubs en tous genres à leur disposition (échecs, mathématiques, théâtre, chant) et leur implication dans le sport, les élèves américains peuvent s’adonner à toutes sortes d’activités. C’est non seulement épanouissant, mais aussi généralement pris en compte pour l’admission à l’université. Surtout en ce qui concerne le sport, qui peut vous ouvrir en grand les portes des facs les plus prestigieuses. Chez nous, peu importe que vous collectionniez 100/100 en PE (Physical Education) car au fond, tout le monde s’en fout.

5. Les campus

Le cinéma nous fait depuis longtemps rêver avec les campus américains. Alors que les étudiants mauriciens doivent se contenter du strict minimum (des salles de cours et des dortoirs), les américains évoluent dans de véritables villes dans la ville. En gros, on peut à peu près tout trouver dans un campus. Des cinémas, des restaurants, et des magasins. Beaucoup de campus américains comptent plusieurs milliers d’habitants.

6. Les distributeurs automatiques qui acceptent les billets

Parfois, on a vraiment soif. On a envie d’un truc bien sucré et bien chimique mais pas de pièces de monnaie sous la main. Juste des billets. Oui il y a pire comme problème mais cela dit, chez nous, les distributeurs de boissons ne prennent pas les billets. La plupart en tout cas. Aux États-Unis, ils les prennent tous.

7. Les magasins ouverts le dimanche et la nuit

La question du travail le dimanche et/ou la nuit a ses fervents défenseurs et ses opposants. Quoi qu’il en soit, pour l’instant, à Maurice, le dimanche, la nuit et même les jeudis, c’est un peu le désert. On peut certes trouver une ou deux boutiques/bars pour palier aux petits besoins, mais c’est beaucoup plus cher. Chez l’Oncle Sam, on peut trouver de tout 24h/24, le dimanche et les jours fériés. De tout !