10 différences physiologiques entre les hommes et les femmes (au-delà de la zigounette)

You can also highlight the text to listen to it.

Aujourd’hui nous avons décidé de parler anatomie. Même si psychologiquement, les hommes et les femmes ne sont pas si différents que cela, certaines différences anatomiques persistent. Ne serait-ce que parce qu’en général, Messieurs ont une zigounette et Mesdames un minou. Mais il y a des choses plus étonnantes.




1. Les hommes ont plus de chances d'avoir des maladies génétiques

La faute au chromosome Y. Si son chromosome X possède un gène porteur de maladie, alors il ne pourra pas être compensé par un autre chromosome X. Désolé, c’est le prix à payer pour pouvoir faire pipi debout.

Loading...

2. Les femmes ont une vessie plus petite

La faute à l’utérus qui prend toute la place. Ceci explique pourquoi elles vont plus souvent aux toilettes. En revanche, quant au fait de s’y déplacer systématiquement en groupe, les scientifiques n’ont aucune explication. Les hommes devraient aussi s’y mettre. C’est beaucoup plus sympa de partager son pipi entre amis.

3. Les femmes ont une vision périphérique plus performante que les hommes

La vision périphérique est ce qui donne à l’être humain une perception globale de son environnement. Elle permet de capter des détails. Sauf que ces messieurs, qui allaient chasser durant la Préhistoire, ont une vision qui se concentre sur un point précis, ce qui ne les empêche pas, parfois, d’avoir un sens de l’orientation pourri.

4. Chez les femmes, l'index est généralement plus long que l'annulaire, tandis que chez les hommes c'est l'inverse

Tout ça parce que la longueur de l’index est influencée par l’œstrogène alors que celle de l’annulaire est influencée par la testostérone. Cela n’a aucune incidence dans la vie de tous les jours, mais c’est toujours bon à savoir.

5. L'autisme touche plus les hommes

Il y a environ trois garçons autistes pour une fille. D’ailleurs, sans que l’on sache vraiment pourquoi, il semblerait que le cerveau féminin soit plus résistant aux maladies génétiques.

6. Les hommes ont plus de mal à distinguer les nuances de couleurs que les femmes

En moyenne, il faudra donc plus de temps aux messieurs pour différencier un grenat d’un bordeaux. Voilà qui pourrait expliquer pourquoi Valérie Damidot est un génie de la décoration.